Chéloïdes, Cicatrices Hypertrophiques, excroissances liées aux Piercings : les soins

Rédigé par : Naald Piercing | Dernière mise à jour : 22 Dec 23

Les chéloïdes et les cicatrices hypertrophiques sont deux types de lésions cutanées qui peuvent apparaître suite à un traumatisme, une intervention chirurgicale ou un piercing. Si vous êtes ici, on va partir du principe que votre cause potentielle, c'est le piercing.

Les deux se ressemblent beaucoup mais ce sont deux types de cicatrices qui présentent des différences importantes en termes de causes, de soins et de complications potentielles.

On va vous présenter les différences, vous expliquer l'importance de faire vos soins correctement et l’importance de choisir votre pierceur avec attention.

Cet article est présenté à titre purement informatif. En aucun cas il ne doit remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Si vous rencontrez des difficultés avec votre piercing, allez voir votre pierceur ou votre médecin, ne vous soignez pas vous-même sur la base d'informations glanées sur internet.

Sommaire :
  1. Qu'est-ce qu'une chéloïde ?
  2. Qu'est-ce qu'une cicatrice hypertrophique ?
  3. Les causes de la formation d'une chéloïde ou d'une cicatrice hypertrophique
  4. Les symptômes et les signes cliniques
  5. Le diagnostic
  6. Les traitements possibles
  7. La prévention après un piercing
  8. Les complications potentielles
  9. Conclusion

Meilleures ventes du moment ✨

Qu'est-ce qu'une chéloïde ?

Une chéloïde est une lésion cutanée fibreuse qui se forme suite à une réponse exagérée du tissu conjonctif après un traumatisme. En d'autres termes, c'est un tissu cicatriciel qui s'emballe carrément après un effraction cutanée (dont le piercing fait partie, on vous le rappelle). Pour la définition, on est bon.

Les chéloïdes sont plus fréquentes chez les patients ayant une peau foncée (Bouh la nature !) et se manifestent principalement sur la partie supérieure du tronc, notamment le dos, le torse et les épaules.
Contrairement aux excroissances, elles peuvent apparaître ailleurs que sur la zone concernée et même parfois spontanément, tant qu'à faire...

Dans le monde du piercing, elles restent cependant rares et on les confond souvent à tort avec une excroissance (une cicatrice hypertrophique), qui elles, peuvent apparaître bien plus facilement. Tant mieux d'ailleurs, parce que niveau soins, c'est pas la même limonade...

Qu'est-ce qu'une cicatrice hypertrophique ?

Cicatrisation hypertrophique à l'oreille

Alors, c'est quoi du coup une cicatrice hypertrophique (aussi appelée "excroissance") ? C'est aussi une lésion cutanée, généralement surélevée et ferme, qui se forme suite à un traumatisme ou une plaie. A l'inverse d'une chéloïde, les excroissances, elles, ne s'étendent pas au-delà de la zone concernée et ont tendance à disparaître spontanément avec le temps a condition de ne pas le tripoter non stop (dormir dessus, jouer avec).

En gros, c'est également du tissu cicatriciel qui s'emballe, mais il reste cantonné à la lésion (au piercing pour notre cas) et c'est moins "violent".

Et heureusement, elles se soignent très bien, comme vous le verrez dans la suite de cet article.

Les causes de la formation de ces lésions

Comment une cicatrice hypertrophique peut-elle se former sur le cartilage de votre oreille ?

Il s'agit généralement d'une petite boule rouge qui commence à faire son apparition sur un piercing (enfin pas que, mais dans notre cas c'est la cause principale). On l'a vu, dans les deux cas, que ce soit une chéloïde ou une cicatrice hypertrophique, elles apparaissent après un traumatisme.

Dans le cas des piercings, votre corps produit du collagène pour réparer le trou créé. Malheureusement, il peut parfois en produire trop, ce qui entraîne une cicatrice en relief. Il est essentiel de consulter un médecin ou un pierceur professionnel pour obtenir des conseils appropriés sur la méthode de cicatrisation et les soins à apporter à votre piercing.

«COMMENT ça apparaît ?!», minute papillon, j'y viens.

Plusieurs facteurs peuvent en être à l'origine, notamment :

  • Une méthode de perçage inadaptée.
    • Mauvais angle
    • Mauvais matériel
    • Manque d'expérience
    • etc.
  • Un mauvais bijou de pose.
    • Un bijou de mauvaise qualité
    • Un bijou trop petit, trop grand ou mal équilibré
    • Un bijou trop lourd (d'où l'importance du titane pour la phase de cicatrisation)
  • Un mauvais suivi des soins après un piercing.
    • Pas assez de soins
    • Trop de soins (oui oui, en voulant trop bien faire, on a l'effet inverse)
    • L'utilisation de désinfectant sans réelle besoin
    • L'utilisation de produits sur les cheveux (laque, coloration, shampooings repigmentants, etc.)
  • Une irritation constante près du site de perçage.
  • Excroissance oreille suite à un mauvais angle de perçage

    Sur cette photo, un mauvais angle de perçage ou encore une migration peut être à l'origine de cette excroissance, probablement accentuée davantage en dormant également sur cette oreille.

    Consultez notre guide de soin pour vos piercings afin de mettre toutes les chances de votre côté.

    Les symptômes et les signes cliniques

    Toute inflammation due à la formation d'une boule sur vos oreilles nouvellement piercées, sont généralement fermes, lisses et en relief par rapport à la peau environnante.

    Elles peuvent être légèrement rosées ou pigmentées et peuvent causer une gêne ou une douleur, surtout si elles sont situées dans une zone soumise à de nombreux mouvements.

    Si vous remarquez des signes d'infection tels qu'une rougeur, une chaleur excessive, une douleur intense ou un écoulement de pus au niveau de votre piercing, il est important de consulter votre pierceur ou un médecin immédiatement.

    Le diagnostic

    Le diagnostic des chéloïdes et des cicatrices hypertrophiques est généralement clinique, c'est-à-dire basé sur l'examen visuel et la palpation des lésions par un professionnel. Dans certains cas, une biopsie cutanée peut être réalisée pour confirmer le diagnostic et exclure d'autres affections cutanées.

    Si vous avez des doutes concernant votre cicatrisation, n'hésitez pas à consulter un médecin spécialiste ou un dermatologue pour obtenir une évaluation précise de votre condition.

    Les traitements possibles

    Comment faire réduire la taille de cette boule à votre oreille ?

    Plusieurs traitements sont possibles, en fonction de la taille, de la localisation et de la gravité des lésions.

    Seul un spécialiste, qu'il s'agisse d'un pierceur ou de votre médecin, sera en mesure de vous proposer la meilleure solution à votre problème.

    Parmi toutes les possibilités de soin, on trouve les plus classiques :

    • Les pansements en silicone ou les pansements compressifs : C'est la solution la plus courante pour ce qui est du traitement des excroissances. L'application de ces pansements peut aider à réduire la taille des excroissances après un traitement. Ils exercent une pression douce au niveau du tissu cicatriciel, favorisant ainsi une cicatrisation plus plate et esthétiquement agréable.
    • Bétadine jaune : On préconise aussi assez souvent l'utilisation de la bétadine jaune, le soir avant d'aller se coucher. Généralement pendant 1 à 2 semaines maximum. Attention cependant, ce produit provoque parfois une réaction allergique chez certaines personnes. Restez attentif(-ve) à la réaction de votre corps pour ne pas empirer la situation.
    • Huile essentielle d'arbre à thé (Tea Tree) : Souvent conseillée en remplacement de la bétadine jaune, elle est généralement tout aussi efficace.
    Traitements plus lourds :
    • Les injections de corticostéroïdes : Ces injections peuvent aplatir et réduire l'inflammation. Elles sont généralement administrées mensuellement à la base de la lésion. C'est un médecin spécialisé qui va s'occuper de vous prescrire ce traitement et de vous l'administrer.
    • L'exérèse chirurgicale : L'ablation par chirurgie. On coupe, tout simplement, mais on a de fortes chances de voir revenir le problème par la suite, surtout pour les chéloïdes. ATTENTION : C'est un acte chirurgical, c'est donc un chirurgien qui va s'occuper de ça. Ne commencez pas à affûter vos couteaux à steak !
    • Le traitement au laser : Le laser peut être utilisé pour réduire la taille et l'apparence des chéloïdes et des cicatrices hypertrophiques, en particulier sur l'oreille. Ce traitement doit être réalisé par un dermatologue expérimenté pour garantir des résultats optimaux et minimiser les risques de complications.
    • Les immunomodulateurs : Dans certains cas, des médicaments immunomodulateurs peuvent être utilisés pour empêcher le développement d'excroissances ou réduire le danger de récidive après un traitement. Cependant, leur utilisation doit être supervisée par un professionnel. Les avantages et les inconvénients doivent être soigneusement évalués.
    Informations

    Ne vous soignez pas vous-même ! Faites appel à un professionnel si vous ne voulez pas avoir de très mauvaises surprises.

      La prévention des excroissances après un piercing

      Pour minimiser le danger de développer des excroissances après un piercing, il est important de suivre une bonne procédure de guérison. Voici quelques conseils pour favoriser un soin optimal :

      • Évitez de dormir sur l'oreille qui vient d'être percée pour éviter une pression excessive sur la zone de piercing.
      • Il est recommandé de ne pas utiliser d'anneaux initialement, mais plutôt des tiges droites (type barbell ou labret) pour permettre une meilleure guérison. Pour un bijou de pose, nous vous conseillons vivement de privilégier le titane (Pourquoi le titane ?)

      • Soignez correctement votre piercing en suivant les conseils de votre pierceur professionnel, notamment en utilisant une solution saline stérile pour nettoyer la zone et/ou un savon au PH neutre, en évitant de toucher ou de tourner le bijou avec des mains sales.
      • Évitez de manipuler ou de jouer avec le bijou, car cela peut irriter la zone et perturber le processus de guérison.
      • Si vous remarquez des signes d'infection ou si votre piercing ne guérit pas correctement, consultez immédiatement un professionnel de la santé qualifié pour obtenir des conseils appropriés.

      Pour plus de détails, reportez vous à notre guide complet et nos 10 règles d'or pour une bonne cicatrisation de votre piercing.

      Les complications potentielles

      Bien que les chéloïdes et les cicatrices hypertrophiques ne présentent pas de risque médical majeur, elles peuvent entraîner des complications esthétiques, psychologiques et fonctionnelles. Dans certains cas, elles peuvent limiter certains mouvements, provoquer des démangeaisons persistantes ou causer une gêne esthétique importante. Si vous avez des inquiétudes concernant votre guérison ou si vous remarquez des changements inquiétants, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé qualifié pour une évaluation et des conseils appropriés.

      Conclusion

      Les chéloïdes et les cicatrices hypertrophiques sont deux types de lésions cutanées qui peuvent se former après un traumatisme, une intervention chirurgicale ou un piercing. Bien qu'elles partagent des similitudes en termes d'apparence, elles présentent des différences importantes en termes de comportement, de causes et de soins. Il est essentiel de suivre une procédure de cicatrisation appropriée, de prendre soin de votre piercing et de consulter un professionnel de la santé en cas de besoin pour minimiser les risques de développer ces types de lésions et favoriser une cicatrisation optimale.